Jean-Yves JOLY

Jean-Yves JOLY


JUIN 2020
PLASTICIEN

STORYBOXES

Ma pratique familière est plutôt l’écriture : nouvelles, rencontres avec mes lointains parents dévastés par le siècle des Napoléon, aujourd’hui billet d’humeur connecté sur ma situation de confiné surveillé par les patrouilles. Parlons des boîtes. On pourrait dire que les êtres, comme les chaussures, sont rangés dans des boîtes, de 25,5 cm X 25,5 cm par exemple. Chaque boîte se mettrait un moment à raconter son histoire, simple, curieuse parfois, le plus souvent dérisoire, une histoire enfermée. En tout cas, c’est ainsi que nous nous présentons dans les diverses salles d’attente de la vie. Pourtant tout se complique lorsque l’exhibition des boîtes, condamnées à se trouver ensemble par la fantaisie de la mise en scène, dans un ordre non connu par avance, force les personnages à coexister, à se croiser, à s’organiser, à s’affronter, bref à tisser la trame d’un drame éphémère et partagé, qui se complique au fur et à mesure que chaque joueur pose à son tour ses images et cherche à attirer les autres dans les mailles de sa propre histoire, certainement truquée. Ainsi, les tarots sur la table du Chateau des Destins Croisés d’Italo Calvino.

https://www.facebook.com/jeanyves.joly.14